Shampoing solide ou liquide ?

Shampoing solide ou liquide ?

72 / 100
Blog shampoing

Nous allons vous expliquer la différence entre deux types de shampooing, pour que vous choisissiez celui qui vous conviendra le mieux.

Un des grands avantages du shampoing solide, c’est qu’il n’y a plus de bouteille en plastique, ce qui fait un déchet en moins dans votre salle de bain !

Ce shampoing  est écologique et respectueux pour l’environnement. Il est économique car il équivaut à environ 2 bouteilles de shampoing .

Aucun perturbateur endocrinien, aucun conservateur douteux et aucun tensioactif irritant des shampoings liquides. Il ne contient ni paraben ni silicone.

Ce shampoing  Vegan est fabriqué et emballé à la main.

Sans sulfate, c’est un produit sain non agressif  pour vos cheveux et votre cuir chevelu.

ATTENTION

Comme un shampooing liquide le shampooing solide peut avoir une composition cracra (pas bons pour la santé).

Ce qu’il  faut éviter dans la composition : les tensio-actifs  SLS et ALS (sodium Lauryl Sulfate (SLS), sodium Laureth Sulfate (SLS), ammonium Lauryl Sulfate (ALS)…

Le reste est acceptable, en fonction de la sensibilité de votre cuir chevelu bien sûr, l’idéal étant le sodium cocoyl-isethionate (SCI).

Mais qu'est-ce qu'un tensioactif SCI ?

Le tensioactif SCI est un dérivé de l’huile de coco, sous la forme de poudre granulée. On l’utilise pour la fabrication des shampooings  solides doux et il est très bien toléré par le cuir chevelu et les cheveux, tout en apportant une mousse riche et crémeuse.

Maintenant il faut trouver la composition de shampooing qui s’adapte à votre nature de cheveux et à vos problèmes capillaires.

Pour un type de cheveux :
– cheveux secs : on conseille du : beurre de karité,du shikakai, l’huile essentielle de Ylang Ylang , l’huile essentielle d’olive, huiles végétales comme l’huile de coco, d’amande douce ,d’argan.

– cheveux gras : nous vous conseillons d’utiliser : l’huile de jojoba, de l’argile, du rhassoul, de la poudre de bardane ou de l’huile essentielle de tea tree.

 cheveux abîmés : les vertus réparatrices de l’huile de ricin, de l’huile de bourrache ou encore de la poudre d’ortie piquante sont idéaux pour les cheveux cassants .

 cheveux bouclés : l’huile de brocoli et l’huile essentielle d’olive pour les sublimer.

– cheveux à pellicules :  pour apaiser votre cuir chevelu et éliminer plus facilement vos pellicules, on vous conseille : l’huile essentielle de cade, l’huile essentielle de lavande, l’huile de chaulmoogra, de la poudre d’ortie piquante ou du shikakai.

– perte de cheveux : on renforce les cheveux avec un shampooing à l’huile de ricin, à l’huile essentielle de lavande,  à l’huile d’avocat et de l’huile essentielle de menthe poivrée, ou du shikakai.

coeur

Avantages du shampooing solide :

– ne prend pas de place,

– très facile à transporter partout ,dans une pochette par exemple… Résultat : pas de risque de fuite, format idéal pour prendre l’avion…,

économique , car le shampooing  se consomme plus lentement qu’une bouteille,

– très facile à doser, aucun risque de gaspillage en versant trop dans la main,

aucun conservateur car il ne contient pas d’eau !

Un shampooing solide peut aller jusqu’à 50 utilisations. 

Utilisation : mouiller les cheveux, faites mousser le shampooing  solide directement sur la chevelure jusqu’à avoir la mousse désirée. Massez comme à l’habitude et rincé. 

Shampooing liquide

Apprendre à lire une composition de cosmétique 

Qu’est-ce que la liste INCI : c’est l’abréviation de « International Nomenclature of CosmeticIngredient ».

Les composants sont écrits dans l’ordre décroissant de leur présence dans le produit, c’est-à-dire que le premier présenté dans la liste est celui présent en plus grande quantité, et ainsi de suite…

Shampooing  : que faut-il éviter ?

Comme dans tous les produits cosmétiques, certains ingrédients présents dans les shampooings  sont à éviter :

–  certains détergents( tensionactif), tels que le « sodium laureth sulfate », irritant pour la peau et le cuir chevelu et pourtant autorisés dans beaucoup de labels bio. Quelques personnes les supportent mais ils sont absolument à proscrire si vous avez le cuir chevelu irrité.

Composants à éviter : sodium laureth sulfate (SLES) L’ammonium lauryl sulfate (ALS), 

– méfiez-vous des … cones  et des …xane qui désignent les silicones. Le silicone est mauvais car il étouffe le cuir chevelu et le cheveux. Très long a éliminer soyez patient!

– les quats ( il s’agit des sels d’ammonium quaternaire ) c’est comme le silicone, il s’agit d’une sorte de colle qui va temporairement donner un meilleur aspect aux cheveux,

Composants à éviter : quaternium avec un chiffre, polyquaternium avec un chiffre,
DSDMAC (Quaternium-5),
CTAC (Cetyl triméthyl ammonium chlorure),
BTMS Behentrimonium methosulfate (Alcool cétéarylique et behentrimonium chloride), cetyl triméthyl ammonium chlorure, hydroxypropyl guar, Hydroxypropyltrimonium chloride, behentrimonium  methosulfate, dipalmitoylethyl hydroxyethylmonium methosulfate, behentrimonium chloride,

– huile minérale : c’est une huile à base de pétrole,

Composants à éviter :  petrolatum, parafine liquide, minéral oils(attention peut être écrit en français, latin ou anglais),

– alcool : rend les cheveux sec.

Composants à éviter : Ethyl alcohol, Isopropyl alcohol

– sur les emballages écrits  sans sulfate sans paraben ,sans…bien regarder la composition, car les “sans” sans label bio sont très suspects,

– ne faites pas une confiance aveugle aux labels : certains autorisent des composants cracra ( pas bons pour la santé),

–  conservateurs tel que le paraben, mais aussi le « methylisothiazolinone », qui le remplace dans de nombreux cosmétiques,

–  parfums et colorants artificiels qui sont allergisants et irritants.

A la place, chercher :

Des tensioactifs d’acides aminés : les tensioactifs sont les agents qui lavent véritablement. Dans les shampooings chimiques conventionnels, ce sont des sulfates. Les plus doux sont ceux au contraires à base d’acides aminés, ils se terminent souvent pas les suffixes « sarcosinate », « glutamate », « glucoside » ou « wheat protein », « sodium coco sulfate ».

 Plus ils sont tôt dans la liste des composants mieux c’est.

Des labels restrictifs comme Ecocert, Cosmebio et surtout Nature & Progrès, qui sont  très complets et exigeants (critères incluant des obligations sociales, solidaires et écologiques pour la production entre autres),

et plus les formules sont courtes moins il y de composants, mieux c’est !

Explication des labels :

– logo ab et label européen : n’est pas la garantie d’une formule 100% saine. 95% des ingrédients sont issus du mode production biologique,

– cosmos organic regroupe Ecocert et Cosmébio : le cahier des charges définit 100 % d’ingrédients biodégradables, au moins 95% d’ingrédients naturels ou d’origine naturelle, au moins 95% d’ingrédients végétaux biologiques, au moins 20% d’ingrédients biologiques et au plus 5 % d’ingrédients autres,

 nature & progrès : est déjà la garantie d’un shampooing bio de qualité, les tests sur animaux y sont interdits est 100% des ingrédients végétaux doivent être issus de l’agriculture biologique.

A quelle Fréquence doit on se laver la tête ?

Il n’y a pas de rythme idéal, mais il est tout de même recommandé de npas se laver les cheveux tous les jours!

Car vous allez agresser votre cuir chevelu , les glandes sébacées seront trop stimulées et vont produire plus de sébum,  résultat vos racines seront grasses et les longueurs sèches, parce qu’elles n’auront pas eu le temps d’être protégées par le sébum.

Notre conseil : 

– pour les cheveux gras : les laver tous les trois jours, quatre jours, afin de ne pas trop stimuler les glandes sébacées ,

pour les cheveux normaux et les cheveux secs : les laver une fois par semaine, afin d’éviter d’enlever le peu de sébum qui protège les cheveux secs.

Alors avez-vous fait votre choix ?

Laisser un commentaire